Un blog dédié à la naissance

Être père : comment faire les bons choix !

Être père : comment faire les bons choix ?
14 Juil 2019

Être père : comment faire les bons choix !

Par Maïtie Trélaün dans Web-conférences

Il est usuel aujourd’hui que le père soit présent durant la grossesse et l’accouchement, comme aussi dans les mois de maternage du bébé. Et, en même temps, c’est quelque chose de très nouveau qui n’est pas pris en compte par notre société. Le père se trouve souvent seul et désemparé.

 

Cette web-conférence est la 7ème du cycle des « Comment de la maternité » qui s’égrènent au fil des mois de l’année 2019 (une conférence chaque dernier mardi du mois).
Tous les Live sont gratuits et vous permettent de me poser vos questions et d’avoir mes réponses en direct !

 

Être père : comment faire les bons choix !
ou Tout ce que l’homme devrait savoir pour occuper pleinement sa place de père
Mardi 30 juillet à 21 h (heure de Paris)

>>> Je me procure la rediffusion

 

Dans cette web-conférence, j’aborde ce thème qui me tient tant à cœur : la place de l’Homme dans la maternité. Sa présence est un véritable tournant dans l’histoire de l’humanité… mais, avons-nous conscience de l’opportunité que cela représente ?

Soyez présent :  donnez-vous le choix

Le père est impliqué d’office dans la maternité car il se trouve, parfois malgré lui, aux premières loges de tout ce grand chamboulement qui bouscule sa compagne. Il peut se trouver très désemparé car, bien souvent, rien ne l’y a préparé et peu de personnes sont disponibles à ce qu’il vit.

Lors de mes accompagnements, je rencontre souvent des pères qui ne se sont pas posés la question de leur présence, ni de ce qui les motive ou pas à y être.

Je me souviens d’un père qui, lors de la dernière séance de préparation à l’accouchement, a déclaré qu’il ne voulait pas être auprès de sa compagne lors de l’accouchement, même s’il avait accepté d’y être pour leurs deux premiers enfants. La mère a trouvé une solution adaptée à ses besoins et le père a été présent à sa manière sans y être physiquement. Ce moment a été très bien vécu par l’un comme par l’autre. Le père avait fait son choix. Il a gardé un merveilleux souvenir de ce moment-là, ce qui n’était pas le cas des précédents même si les accouchements s’étaient bien déroulés. Cela a changé beaucoup de choses dans sa relation à sa femme et à son enfant.

C’est un point capital !

Messieurs :

  • Souhaitez-vous être présent lors des consultations, des échographies, de l’accouchement ?
  • Quelle place est cohérente pour vous dans tout cela ?
  • Quels sont vos besoins ?
  • Connaissez-vous les besoins de votre compagne lorsqu’elle vous demande de l’accompagner ?

Posez votre part masculine : le Samouraï

Bien souvent le père accompagne sa femme.

J’ai posé cette question à bon nombre de pères : « Comment avez-vous eu des informations sur la grossesse et toute la période de la maternité ? » La réponse a été unanime : « Par ma femme ! »

Aujourd’hui, ce sont encore bien souvent les femmes qui amènent plus ou moins facilement leur compagnon à s’intéresser à ce qu’elles vivent. Cela place l’homme inévitablement dans une posture d’accompagnateur, de suiveur, donc une posture éminemment féminine. Rares sont ceux qui prennent en main leur paternité naissante.

Or, pour que les choses se déroulent au mieux, il est indispensable qu’il développe conjointement sa posture féminine de soutenant et sa posture d’Homme, de gardien protecteur avec son autorité noble (une autorité avec un grand cœur). C’est ce que j’appelle la place du Samouraï. C’est ce que sa compagne attend aussi de lui, c’est ce que son enfant attend de lui quel que soit le stade de sa vie.

En osant occuper sa place avec toute cette autorité noble tout en étant ouvert à l’autre (que ce soit sa femme, son bébé, la famille ou le corps médical), il devient un acteur incontournable. Il amène également une puissance masculine dans la salle d’accouchement, ce qui a comme incidence de diminuer fortement les interventions médicales. On dit qu’il ne peut pas y avoir deux coqs dans une même basse-cour. Il ne peut pas y avoir deux masculins qui règnent sur un lieu. Si le père est présent en Homme avec une belle ouverture de cœur, tout le monde aura confiance en lui et chacun pourra prendre sa place avec justesse.
C’est une des bases de la physiologie de l’accouchement.

Un virage dans l’histoire de l’humanité

L’homme aborde les différentes tâches du maternage ou même les tâches de la maison d’une manière novatrice. Il ne fait pas comme la femme. C’est bien souvent, ce qu’elle lui reproche. Mais pour elle, c’est souvent lourd, contraignant, éreintant… Alors que, si on le laisse libre, il cherchera des chemins plaisants, cohérents. Il ne fera pas les choses par devoir, mais parce qu’il y donne du sens. C’est ainsi qu’il va prendre sa place de père à part entière, en faisant ses choix, en prenant ses responsabilités, en reconnaissant son originalité et sa singularité.

Il donne ainsi à sa compagne la possibilité de ralentir son rythme, de se laisser porter, même si ce n’est pas évident pour elle car elle n’y a pas été éduquée.

L’humanité jusqu’à présent n’a connu qu’un système de fusion ou rivalité avec des jeux de dominations. Elle a l’opportunité aujourd’hui d’en sortir afin d’expérimenter, non pas l’égalité mais la complémentarité.

En s’ouvrant à l’autre, on s’ouvre à un autre monde, un monde inconnu qui est à découvrir même s’il nous fait bien souvent peur. Chacun apprend de l’autre et évolue par la même occasion en mettant de l’ouverture dans ses manières de faire, de voir. Cela permet que chacun revienne à ce qui lui est propre, de remettre en question ses croyances, de s’enrichir. C’est une voie royale d’évolution personnelle.

C’est ce que vient faire l’enfant qui passe dans nos vies comme s’il venait remettre de la Vie là où nos croyances nous enferment et nous limitent dans un système de survie bien souvent morose.

Imaginez des enfants qui naissent entre deux parents rayonnants, ouverts et pleinement dans la vie, donc un père et une mère, un homme et une femme respirant toute leur dignité ? Cela changerait peut-être la face du monde !

Être père : comment faire les bons choix !

Dans cette web-conférence, je vous partagerai :

  • Des points essentiels pour saisir l’importance de la place du père aujourd’hui
  • Des éléments dont la femme enceinte a besoin pour soutenir son compagnon à être présent en Homme
  • Une posture qui vous permette de vous recentrer afin de faire vos propres choix
  • Une ressource qui vous soutienne à tout moment dans ce que vous vivez
  • Et bien d’autres choses qui naîtront de vos questions

Modalités pratiques

Cette web-conférence a eu en Live le mardi 30 juillet 2019 à 21h (heure de Paris).

Procurez vous la rediffusion pour en bénéficier à tout moment et la regarder quand il vous plait.
>>> Je me procure la rediffusion de la web-conférence « Être père : comment faire les bons choix ! »

Notez toutes les dates des web-conférences du cycle  » Les Comment de la maternité » pour bénéficier des Live gratuits.
>>> Je note les dates des prochaines web-conférences en Live et je m’inscris

Pour aller plus loin

Si vous avez envie d’aller plus loin, vous pouvez vous inspirer des points suivants

Articles et émissions

Web-conférences

Accompagnements en numérique

Livre 

 

Laissez-nous vos commentaires