Un blog dédié à la naissance

15 – Que faire de la douleur de l’accouchement ?

Naissance-EmissionTT15-douleur
12 Jan 2017

15 – Que faire de la douleur de l’accouchement ?

Par Maïtie Trélaün dans Émissions

Aujourd’hui l’utilisation de l’analgésie péridurale s’est largement répandue pour diminuer voire supprimer la douleur de l’accouchement. Pourtant certaines femmes souhaitent trouver une autre alternative.

 

Dans cette 15ème émission Le Temps d’un Thé, je vous apporte une explication du phénomène de la douleur et surtout des outils pour lui donner du sens.

En effet, la sensation corporelle est un signal que chacun interprète à sa manière, en fonction de son histoire, sa culture, ses croyances. En changeant l’interprétation, on peut transformer la manière de percevoir l’information. Donc en donnant du sens, il est possible aujourd’hui de vivre la douleur sans la subir et sans en souffrir. Cela devient un passage que certain qualifie « d’initiatique », car la femme en sort grandie.

 

Emission « Le Temps d’un Thé » du 12 janvier 2017

Pour aller plus loin

Web-conférences

Formations numériques

Accompagnement en présentiel

Livres

  • Maman-blabla 16 janvier 2017 at 11 h 32 min / Répondre

    J ai lu le livre «j accouche bientôt que faire de la douleur», j ai adoré.
    Après je pense qu’on peut regarder un tas d émissions et lire 2 tonnes de livres, s’il on est pas convaincue et soutenue, ça ne servira pas beaucoup.

    Mais y a pas à dire mon second accouchement, sans péri, resta toujours ancré minutes par minutes dans ma tête. Le corps est capable de choses merveilleuses, faut-il encore, oser lui faire confiance

    • Maïtie Trélaün 24 janvier 2017 at 2 h 34 min / Répondre

      Bonjour Mathilde
      Que tes mots sonnent justes à mes oreilles. Les écrits ne sont là que pour nous révéler ces merveilles dont nous sommes capables et dont nous avons perdu le chemin. Toutes mes félicitations à toi pour avoir trouvé le tien et en savourer la préciosité.
      Belle continuité à toi.

  • Ana STEPHAN 16 janvier 2017 at 14 h 23 min / Répondre

    Merci Maïtie !
    J’ai envie de partager ici mon expérience de la douleur lors de la naissance de mon second fils. Je souhaitais un accouchement sans péridurale car je me sentais capable de me rencontrer dans ce passage. J’en retire énormément de choses: J’ai appris à me laisser soutenir au propre comme au figuré par mon compagnon, je l’ai entendu me dire OUI à chaque requête et ça m’a porté, j’ai vu à quel point il croit en moi et en mes capacités. Ça a été un vécu très fort pour notre couple.
    De manière plus personnelle, j’ai pris conscience que mon corps sait mieux que ma tête où aller. Alors que j’avais peur, que tout m’était insupportable, mon corps, mu par je ne sais quelle force, a trouvé la posture juste à chaque étape pour m’amener à bon port. Et quand à bout de nerfs j’ai demandé la péridurale, la voix de l’infirmière à glissé à mon oreille  » votre bébé est là, je le vois »: tout à coup j’ai retrouvé toute mon énergie, et toute ma puissance pour m’ouvrir encore et laisser naître mon bébé.
    Je ne croyais pas que j’étais capable d’aller au-delà de la peur de mourir, de perdre mon intégrité physique, ni que je pouvais lâcher tout et m’en remettre à mon compagnon totalement. Je n’ai jamais hurlé si fort, je n’avais jamais été si animale… J’ai compris à quel point je veux vivre aussi.
    Je m’étais fait une idée très différente de la douleur, la rencontrer dans mon corps m’a permis de me rencontrer.

    • Maïtie Trélaün 24 janvier 2017 at 2 h 38 min / Répondre

      Bonjour Ana
      Quel beau partage tu nous offres, à moi et à tous ceux qui vont pouvoir te lire. Je suis touchée par ce que tu as vécu et comment tu l’exprimes avec simplicité. Et en même temps je sens toute la puissance que tu as déclenché et aussi tout l’abandon que cela t’a demandé. Je sens à quel point cet évènement doit être ressource dans ton quotidien car il est profondément révélateur de toi-même.
      Bravo à toi et merci de ta contribution

Laissez-nous vos commentaires