Un blog dédié à la naissance

Astuces pour vivre la grossesse

Vivre-sa-grossesse
18 Mar 2016

Astuces pour vivre la grossesse

Par Maïtie Trélaün dans Écrits

La grossesse est un temps de passage entre l’avant et l’après. La femme tourne lentement une page de sa vie : elle ne sera plus jamais comme avant tant dans son corps, que dans son cœur, sa tête et même son esprit. C’est une occasion pour elle de se rapprocher de qui elle est vraiment.

Pourtant la société, l’entourage familial et le monde médical ne l’encouragent pas sur ce chemin. Nous sommes loin de la tradition asiatique qui considérait la femme enceinte comme sacrée et la vénérée dès le début de la grossesse.

Que se passe-t-il en elle ?

Il lui est demandé de lâcher le contrôle pour se lancer dans l’inconnu

Elle accueille une énergie étrangère dans l’intime de sa chair. La croissance de ce petit être, l’amène à s’ouvrir sans savoir jusqu’où. Il lui est demandé de lâcher le contrôle pour se lancer dans l’inconnu à la découverte d’autres sensations, d’autres perceptions, d’autres modes de faire et d’être.

En effet, le bébé, dès la conception, via son placenta va modifier le corps de celle qui l’abrite dans sa forme et jusque dans sa biologie : tous les systèmes sont concernés. C’est une métamorphose considérable à laquelle la femme n’est pas toujours préparée.

Je partage la grossesse en 4 périodes distinctes

Le premier trimestre

  • la création du Petit d’Homme (ce que l’on appelle l’embryogénèse) durant laquelle il est extrêmement vulnérable.
  • La croissance de l’utérus dans l’espace protégé du bassin de la femme
  • La plus grande adaptation de la femme puisque son corps doit accepter la greffe d’un corps étranger
  • Emotionnellement la femme passe du désir et du rêve à la concrétisation de son projet avec tout ce que cela implique peut-être pour elle.

Le deuxième trimestre avec

  • Le développement du bébé jusqu’à ce qu’il soit viable
  • La perception de sa mobilité qui apporte un indicateur de sa vitalité
  • La croissance de l’utérus dans le bas-ventre de la femme

Le troisième trimestre avec

  • La plus grande croissance de l’enfant entraînant l’augmentation des contractions et la peur de la naissance prématurée
  • La croissance de l’utérus dans la partie haute du ventre de la femme augmentant la gêne
  • La transition physique de la grossesse vers l’accouchement amenant des modifications du col de l’utérus et la mise en position de l’enfant

Le 9ème mois avec

  • L’attente qui amène la femme à s’ouvrir encore plus à l’inconnu et à faire le deuil de ce qui est derrière
  • L’enfant qui prend sa décision de naître

Plus la femme va vivre la grossesse comme un immense champ d’expérimentation d’autres possibles, plus elle va accueillir de perdre ses repères et se respecter dans sa vulnérabilité, plus elle ose suivre ses perceptions et avancer dans l’inconnu, plus ce temps sera riche et simple pour elle.

 

Que peut-elle faire pour y parvenir ?

Pendant le premier trimestre

  • Ecouter son corps dans sa fatigue, son rythme de sommeil, ses envies alimentaires en n’hésitant pas à demander un arrêt de travail ponctuel car il est peut-être difficile de s’adapter à cette grossesse en vivant des contraintes extérieures.
  • De quoi a-t-elle besoin pour accueillir pleinement son état, ses émotions liée à cet enfant ? Pour cela elle peut s’aider du Processus F&M
  • Que peut-elle éventuellement demander à ses proches pour avoir un soutien matériel ou émotionnel ?

Pendant le deuxième trimestre

  • Etre actrice de ce qui se passe, en comprenant ce qu’on lui fait et en se positionnant lorsqu’elle ne comprend pas ou n’est pas en accord
  • Se centrer de plus en plus sur elle et laisser son compagnon gérer l’extérieur quelle que soit sa manière de le faire
  • Ecouter ce dont elle à envie et ce qui lui pèse, ses perceptions, ses intuitions : elle va ainsi à la rencontre de sa Femme Sauvage qui sait mieux que quiconque ce qui est bon ou pas pour elle et pour son bébé.
  • Dialoguer avec son bébé. Cela lui permet d’apprendre à le connaître et de percevoir de plus en plus finement ses états d’être. Elle est 24h/24 avec lui et peut savoir si ça va ou si ça ne va pour lui même si elle ne sait pas ce que c’est.

Pendant le troisième trimestre

  • Suivre les chemins des désagréments parfois douloureux de son corps afin de s’adapter au mieux et de se préparer à l’accouchement.
  • Lâcher l’activisme extérieur (ne pas hésiter à demander un arrêt de travail), respecter le ralentissement de son rythme tout restant en mouvement.
  • Ne jamais passez en force

A l’entrée dans le 9ème mois

  • Finir de tout préparer pour l’accouchement pour qu’elle n’ait plus qu’à « chauffer son nid »
  • Imaginer qu’elle ouvre la porte de son col de l’utérus et qu’elle invite son bébé à rentrer dans le vagin
  • Vivre pleinement l’instant présent car à tout moment la naissance peut se faire
  • Accompagner son bébé dans sa prise de décision
  • Plus elle exprimera clairement à son compagnon ce dont elle a besoin, plus elle lui permettra de prendre sa place de père.

Son enfant est son guide.
Elle est la seule femme de la Terre à pouvoir l’accompagner là où il doit aller.

Il n’a aucun doute sur sa capacité à le faire.
Comment peut-elle s’autoriser à être à son écoute ?

Pour aller plus loin

 

Web-conférences

Formations numériques

Accompagnement en présentiel

Livres

Laissez-nous vos commentaires